Return to site

XAVIER BRO

la stratégie

en héritage...

De ses ancêtres, il a hérité d'un sens aigu de la stratégie, d'un leadership naturel et d'une "rage de vaincre". Son talent : questionner et structurer l'Offre, pour la remettre en selle et booster les ventes ; repositionnant l'humain dans un développement intelligible et intelligent.

Difficile de comprendre Xavier Bro sans un détour par sa romanesque généalogie.

Bardes à la cour d'Ecosse, les Bro, venus en France avec la Reine Marie Stuart, ont fourni de vaillants combattants aux siècles suivants. Parmi eux, le Général Louis Bro, marié par Napoléon Bonaparte à Laure de Comères. "Notre famille s'est illustrée dans des postes de commandement militaire et entrepreneurial. A la fois proche des lieux de pouvoir parisiens et des gens de terrain, vignerons ou propriétaires négociants, notamment à Chablis et dans le sud de la France." commente Xavier en montrant avec fierté ses "mains de terriens". Pas question pour autant de contempler sans bouger cette noble ascendance ; ni même chercher la célébrité ; plutôt s'en émanciper en construisant sa propre destinée.

Construction dans l'adversité

Premier clin d'oeil de l'histoire : Xavier nait en Allemagne en 1977, jour anniversaire du débarquement allié. Il suit de quelques minutes son frère jumeau. "Dès le ventre de ma mère, j'ai fait l'expérience du collectif" sourit-il. "Passionné de stratégie d'entreprise, d'histoire et d'économie, mon père était brillant mais en avance sur son temps. Il a connu la souffrance au travail. L'ambiance était tendue, matériellement instable et assez anxiogène." A l'adolescence, ignorant sa précocité intellectuelle, il a du mal à se plier à certaines règles. Eloquent, en colère contre les injustices, il envisage d'abord la carrière d'avocat. "Mais le Droit français était trop enclavant pour ma vision systémique."

De la vente au marketing

En 1996, BTS en action commerciale en alternance. S'il devient rapidement un as de la vente, utiliser des techniques de séduction le met mal à l’aise : " A l'Ecole des Ventes Renault, j'ai appris sur les autres et sur-moi-même. Mais je préférais répondre au besoin des clients que de vendre du rêve."

Désireux de mieux comprendre le marketing, il poursuit ses études, toujours en alternance, dans une start-up puis chez Atos Origin. " Me voilà à 22 ans à faire des business plans en français et en anglais, à apprendre la bureautique, internet, le webdesign et le code jusqu’à 4 heures du matin." Diplômes supérieurs en poche, il n’a pourtant pas le sentiment d’avoir toutes les réponses à ses questions.

 " L’enseignement Marketing est un mode d’emploi théorique et souvent fantasmé de la réalité du marché : j’ai dévoré les livres des théoriciens et experts matière mais à chaque fois, j’étais déçu. On y parlait de séduction, de domination, pas de l’offre en elle-même. Quelque chose clochait. Le marketing ne pouvait se résumer à maltraiter ou séduire le client ! "

Après une autre expérience fructueuse dans une start-up IT, Xavier intègre le Groupe Bull où il peaufine ses connaissances en marketing stratégique. A cette époque, le cloud computing chamboule le marché. "Sentant le potentiel de cette innovation disruptive, j’ai lu en un an 185 études de marché et keynotes, et fus même invité en VIP par Gartner à Londres. J’étais toujours le plus jeune dans ces conférences ; bien souvent aussi dans mes différents postes de management."

"Depuis toujours, j'ai besoin de remonter

à la stratégie avant d'agir"

Stratégie et e-commerce

En parallèle, Xavier ouvre sa première entreprise de conseil pour des PME. "Autant les dirigeants de grandes entreprises sont courtisés, autant l'accompagnement des PME/TPE est léger. Comme elles me sollicitaient, j'ai quitté Bull pour monter ma propre agence de communication digitale, à quelques jours de mon mariage, le 18 juin 2011, autre un clin d’œil historique". Intervenant souvent "en mode pompier" , ses conseils permettent aux clients de réaliser de belles performances en e-commerce (Dodo, Drouault, Coté Route, Oïa parfums, Groupe Casino…). " J’ai participé à générer pour ces entreprises des millions d’euros ; et permis à des dirigeants de conserver leur poste puis d’évoluer. J’en suis fier mais c’est éprouvant."

En 2013, se présente l'opportunité d'intégrer une holding d’entreprises : il devient Directeur Marketing International. Le groupe atteint dès lors une croissance de plus de 20% par an et se diversifie, avec la mise sur le marché d'innovations disruptives. Mais Xavier préfère l'indépendance et agir selon ses propres valeurs.

"Même dans les périodes difficiles, je me suis toujours relevé et j'y ai forgé cette insatiable soif de réussir. Cependant, on ne réussit pas seul. A chaque étape, j’ai pu compter sur mes proches et sur des personnes d’horizons différents ; ils m’ont appris à faire face et à avancer, notamment par le travail. Je crois fondamentalement à la centralité du travail pour trouver sa place et s’épanouir dans un monde où les repères familiaux, institutionnels, religieux s’estompent. "

"L’expérience du travail au niveau opérationnel, est une richesse et une fierté pour moi. "

"No Trouble" now !

En 2016, Jean-Marie Corriere lui propose de s'associer à son cabinet de Conseil en stratégie et en organisation. Enthousiaste, Xavier accepte illico. " J'ai identifié dès les premières secondes la partie organisationnelle qui me manquait. Et le sens de nos complémentarités. Autant je peux parfois être impulsif et impatient, autant Jean-Marie est calme et fédérateur. J’apprends à son contact à faire plus attention aux conséquences de mes actes. Peut-être le début de la sagesse" conclut-il dans sourire de Mona Lisa.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly