Return to site

LA FÉE CE QU'IL TE PLAIT ! 

C'est l'histoire d'une ingénieure grands comptes qui créé sa petite entreprise.

L'histoire d'une intellectuelle un peu rebelle qui s'épanouit dans une activité manuelle. L'histoire d'une voyageuse éternelle qui pose ses valises en bords de Seine.

Portrait de Florence Boudy, dirigeante précieuse et atypique de Setup Informatique.

Fille unique d'un ébéniste parisien et d'une mère au foyer, Florence grandit dans le quartier des artisans de la Bastille. Calmement. Trop calmement, selon elle. Ces années gonflées d'ennui façonnent pourtant son sens de l'observation et de la débrouillardise.

Sage et appliquée, la lycéenne décroche un bac à dominante mathématique puis s'interroge sur son avenir.

" En 1977, Internet n'existait pas. Je feuilletais les pages jaunes du bottin quand j'ai lu "SUPINFO, Ecole d'ingénieur informatique". Un domaine alors inconnu et plein de promesses. Me suis dit : "tiens, ça pourrait me plaire !" Le diplôme en poche, Florence décroche illico un premier CDI et travaille sur la documentation logicielle d'un sous-marin nucléaire.

Durant les décennies qui suivent et l'informatisation galopante de l'économie, les missions et les entreprises s'enchainent. Florence devient un véritable "couteau-suisse", passant de la programmation à l'avant-vente de logiciels, en passant par la formation et l'audit. Fonctions diverses qui exigent précision, logique et sens de la syntaxe ; mais aussi relationnel, patience et sens de la formalisation. "C'était la période dorée de l'informatique. Je voyageais énormément, je gagnais très bien ma vie...mais le temps ne m'appartenait plus et cela m'a éloignée de ma famille" se souvient-elle.

De l'indépendance d'esprit à l'indépendance de vie

L'envie de s'installer à son compte a doucement grandi. "J'ai toujours changé de postes et d'univers. En fait, j'ai toujours aimé me challenger" sourit-elle.

La dernière entreprise qui salarie Florence se trouve à Nanterre. 60 km de la péniche où cette amoureuse de liberté a posé ses valises, près de sa fille et de ses petits-enfants qu'elle aspire dorénavant à voir grandir.

A l'éloignement géographique, s'ajoutent des envies de changements. L'informaticienne négocie donc son départ pour commencer une nouvelle vie. Avec les vertiges qui accompagnent les libertés soudaines.

Car oui, que faire ?

" J'avais envie d'un métier manuel. J'ai donc tenté un virage à 180 degrés en me lançant dans les massages. J'en ai essayé et pratiqué beaucoup. Suis même partie trois mois en Thaïlande pour me former. Ce qui n'a pas manqué d'étonner mon entourage !" raconte-t-elle, un brin espiègle. Cette nouvelle activité, malgré des clients satisfaits, ne s'avère pas concluante. " Alors je me suis posée, j'ai réfléchi et me suis dit " essaye la nouveauté dans le domaine que tu connais". Elle tombe encore une fois "par hasard" sur une petite annonce : "A vendre à Soisy-sur-Seine, petit magasin de réparation informatique". Ce domaine, qui exige connaissances et dextérité, lui parle immédiatement. Elle créé alors Setup informatique le 5 février 2013. Missions principales : le dépannage, l'assistance et la formation en informatique.

Les débuts ne sont pas évidents mais Florence ne lâche rien. " Au début, désosser complètement un portable m'intimidait un peu. Puis finalement, c'est comme dans tous les domaines : si tu ne doutes pas, que tu t'acharnes et que tu es dedans à fond, ça doit marcher ! J'ai l'habitude de me dépasser ; à aucun moment, je ne renonce. Même la nuit, je cherche des solutions pour mes clients" résume cette pragmatique revendiquée comme telle.

Aujourd'hui, Florence a un fichier de 500 clients : artisans, petites entreprises, commerçants, professions libérales, écoles, particuliers...La plupart sont basés à Soisy sur Seine, Evry, Draveil ou Saint-Germain-Lès-Corbeil. Tous apprécient la compétence souriante de Florence ; et son écoute immense.

"Si tu ne doutes pas, que tu t'acharnes et que tu es dedans à fond, ça doit marcher ! J'ai l'habitude de me dépasser ; à aucun moment, je ne renonce."

Une Femme dans l'informatique

De l'école d'ingénieur aux réalités des métiers du software, Florence a toujours été immergée en milieu masculin. Sans que cela ne la dérange. "Je suis comme eux, je vais droit à l'essentiel. Pour autant, je sais que j'apporte une part féminine de patience, de compréhension ou d'empathie. Et ma bonne humeur car suis d'un tempérament optimiste et joueur, commente-t-elle. Et le regard de ses clients ?

"Certains sont étonnés de voir une femme de plus de 50 ans dépanner leur ordinateur, sourit-elle. Mais ce n'est pas un frein. Au contraire. Je pense qu'ils apprécient ma flexibilité, ma disponibilité et mon approche pédagogique. Cela inspire confiance : je prends le temps de tout expliquer, de façon franche et transparente. Je vulgarise, je donne des exemples, j'illustre..."Un souci d'être comprise qui fait son intérêt et sa singularité dans ces métiers souvent cryptiques.

"Pour moi, il n'y a jamais de questions idiotes. D'ailleurs, j'admire les gens qui essaient de comprendre les ordinateurs sans avoir appris. Parce que vraiment, excepté ce qu'Internet met à portée de connaissance, reconnaissons que l'informatique n'a vraiment aucun intérêt. C'est juste un outil qui doit fonctionner quand on en a besoin ! lance-t-elle sans chercher à provoquer. Mais avec ce sens du paradoxe dont elle n'a pas forcément conscience. Celui d'une informaticienne qui aime aussi peindre les paysages de la Seine qui s'offrent à elle depuis sa péniche. Celui d'une ingénieure accomplie qui se préoccupe pourtant de ce que ses clients pensent d'elle. Ou celui d'une solitaire qui aime créer du lien avec les autres. " Ma plus grande récompense, c'est le regard reconnaissant de mes clients. Certains m'appellent leur fée ou leur sauveuse...Un client heureux, c'est tout ce à quoi j'aspire" conclut Florence dans un sourire.

assistance-informatique-91.fr

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly